monastere-dorje-pamo-lavaur-france-moniales-bouddha-gompa
monastere-dorje-pamo-lavaur-france-moniales-bouddha-gompa

Communauté de moniales Dorjé Pamo

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe d’environ 12 à 15 moniales vivant séparément autour de Lavaur, une petite ville du Sud-Ouest de la France, au nord-est de la ville de Toulouse. Dans les environs proches, se trouvent l’Institut Vajra Yogini, centre bouddhiste de la Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana, FPMT, et le monastère Nalanda pour les moines.

Nous appartenons à l’Institut Mahayana International (IMI), la communauté internationale des moines et moniales occidentaux de la FPMT, qui comprend plus de 300 personnes ordonnées. Parmi elles, on compte 180 moniales, dont 60 sont européennes. Mais il n’existe toujours pas à ce jour de monastères pour moniales.

Compte tenu de cette situation, trouver un lieu propice à l’établissement d’un monastère pour moniales est un sujet récurrent depuis des années.

monastere-dorje-pamo-lavaur-france-symbole-infinie

Projet de monastère

Tout récemment, grâce à la libéralité d’un généreux donateur et à celle de l’Institut Vajra Yogini, les moniales ont pu acquérir une propriété présentant les conditions nécessaires au développement d’un tel projet.

Il s’agit du domaine d’En-Baut, situé à Fiac dans le Tarn, qui comprend un vaste corps de ferme et de nombreuses dépendances, et s’étend sur 6 hectares d’espaces verts, vergers, prairies, bois d’essences rares, y compris un petit étang.

Parmi les bâtiments, un atelier de boulangerie réputé détruit par un incendie en 2015. En raison de ce sinistre et afin d’augmenter la capacité d’hébergement, des travaux de rénovation assez conséquents sont nécessaires.

La propriété peut potentiellement accueillir 15 moniales ou plus.

Pourquoi un monastère pour les moniales ?

Sans monastères pour moniales, il est difficile pour les femmes de prendre l’ordination et de garder cette ordination.

Pour vivre en accord avec les vœux, pratiquer ensemble et recevoir une formation appropriée, des communautés monastiques, octroyant un environnement favorable aux moniales, sont nécessaires/indispensable.

La Sangha a besoin d’un lieu pour vivre, elle ne peut pas résider quelque part dans l’espace. Elle a besoin d’une organisation, et cette organisation, c’est le monastère. Le monastère est le lieu où les moniales peuvent vivre dans leurs vœux à l’abri des distractions, le monastère joue un rôle crucial dans la préservation du Dharma et c’est au monastère que les visiteurs peuvent voir des objets saints, grâce auxquels ils purifient leur esprit, accumulent des mérites et obtiennent des réalisations.

« Sans de réelles communautés monastiques, sans une discipline monastique authentique, il sera très difficile de préserver la Sangha et de répandre le Dharma. »
Lama Zopa Rinpoche

La souffrance existe bel et bien mais nous pouvons la dépasser puisqu’il existe une voie valide menant à la liberté. Le Prince Siddhartha, après avoir rencontré ce que l’on appelle les quatre signes, à savoir la maladie, la vieillesse, la mort et un renonçant, se sentit submergé de chagrin et inspiré à quitter le foyer familial pour s’engager dans la recherche de la liberté.

Cette quête pour la liberté n’a rien perdu de son actualité car elle est l’essence même de la condition humaine, au-delà du temps et des différences culturelles.

Quand le Bouddha a commencé à enseigner, pour ceux que son enseignement touchait le plus profondément la réponse naturelle fut d’abandonner la vie de famille et de s’engager dans la vie monastique. Le Bouddha soulignait l’importance de ce choix : non pas comme étant la seule option offerte à ceux qui recherchent la libération, mais comme constituant un élément essentiel de la quadruple sangha : les moines et moniales pleinement ordonnés ; les fidèles laïcs hommes et femmes. Là où elle est établie, cette quadruple communauté constitue la base stable permettant aux enseignements de s’épanouir en une tradition vivante.

monastere-dorje-pamo-lavaur-france-tara-bol-eau-lotus
monastere-dorje-pamo-lavaur-france-tara-bol-eau-lotus

Aménagement du lieu

Les moniales ont besoin de votre aide et vous en sont reconnaissantes

Pour pouvoir habiter les lieux et démarrer notre communauté de vie, il est indispensable d’effectuer, dans l’immédiat, des travaux importants pour lesquels toutes les bonnes volontés, financières et autres, sont essentielles.

Il est prévu d’échelonner sur plusieurs années les travaux permettant la transformation du bâtiment entier en monastère. Ces travaux seront exécutés progressivement en 5 phases selon le calendrier suivant :

PRINTEMPS 2018

Travaux d’aménagement de la zone d’habitation réservée aux moniales, et création du temple et de la partie réception. Il est prévu que les premières moniales emménagent à l’été 2018.

Phase 1 et Phase 2

MARS 2019

Création de la nouvelle cuisine et réserves ; en attendant, le coin cuisine situé dans la salle à manger fait office de cuisine.

Phase 3

EN 2021

Création de chambres d’amis, d’un dortoir et de 2 chambres pour personnes à mobilité réduite, dans l’aile dédiée aux visiteurs.

Phase 4

En 2025

Création de 4 chambres dans l’aile ouest réservée aux moniales.

Phase 5

Coût des travaux

Sur un coût total de 700 000 €, nous avons déjà réuni 260 000 €
0
TOTAL : 700 000 €

La somme réunie va nous permettre de réaliser à partir du mois de mars 2018 les travaux de la première phase et le gros œuvre de la deuxième. Mais, pour mener à bien cette deuxième phase qui inclut l’installation de la gompa (temple), il nous manque encore approximativement 108 000 €.

La priorité est donc de réunir cette somme avant le mois d’avril de cette année. Nous vous remercions pour votre générosité !