Notre lignée

Le monastère Dorjé Pamo est un monastère en période d’essai* de la FPMT, la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana . L’organisation de la FPMT a pour fondement la tradition Bouddhiste de Lama Tsongkhapa, telle qu’elle nous a été transmise par notre fondateur, Lama Thoubtèn Yéshé, et notre directeur spirituel, Lama Thoubtèn Zopa Rinpoché.
Suivant l’exemple de Sa Sainteté le Dalaï Lama, notre organisation s’engage à promouvoir les valeurs humaines de compassion, de pardon, de tolérance, d’enthousiasme et d’autodiscipline, d’harmonie entre les principales traditions religieuses, ainsi que la préservation de la culture Bouddhiste du Tibet, culture de paix et de non-violence.
* Dorje Pamo est un monastère de la FPMT en période d’essai, ce qui veut dire qu’avant de devenir une entité légalement affiliée à la FPMT, le monastère doit s’employer à le devenir, et n’a pas les mêmes responsabilités financières et administratives qu’une entité véritablement affiliée.

Sa Sainteté le Dalaï Lama

Une source d’inspiration infinie

Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï-Lama, est le représentant et le leader spirituel du peuple tibétain. Son nom de naissance est Lhamo Dondrub et il est né le 6 juillet 1935, dans le petit village de Taktser dans le nord-est du Tibet. Issu d’une famille de paysans, il a été reconnu à l’âge de 2 ans, en accord avec la tradition tibétaine, comme la réincarnation de son prédécesseur, le 13ème Dalai Lama, et par là-même comme la réincarnation d’Avalokitèshvara, le Bouddha de la compassion.

Sa Sainteté le Dalaï Lama est un homme de paix. En 1989, il reçut le Prix Nobel de la Paix pour son combat non-violent pour la libération du Tibet. Il n’a jamais cessé de défendre une politique de non-violence, même face aux agressions les plus graves. Il est également le premier Prix Nobel à être reconnu pour sa préoccupation à l’égard des problèmes d’environnement.

Sa Sainteté a des échanges avec les dirigeants de différentes religions et a participé à de nombreux événements visant à promouvoir l’harmonie et la compréhension entre les religions.

Depuis le milieu des années 80, Sa Sainteté est engagée dans un dialogue avec des scientifiques modernes, principalement dans les domaines de la psychologie, de la neurobiologie, de la physique quantique et de la cosmologie.

Sa Sainteté se décrit lui-même comme un simple moine bouddhiste. À ce titre, il constitue, particulièrement pour tous les moines et toutes les moniales ordonnées dans la tradition du bouddhisme tibétain, un modèle et un exemple à suivre.

monastere-dorje-pamo-lavaur-france-le-dalai-lama-14

Lama Thoubtèn Yéshé

fondateur de la FPMT

Lama Thoubtèn Yéshé est né au Tibet en 1935. A l’âge de six ans, il entre à l’Université monastique de Séra au Tibet où il étudie jusqu’en 1959, date à laquelle, comme le disait Lama Yéshé lui-même, « les Chinois nous ont aimablement indiqué qu’il était temps de quitter le Tibet et de rencontrer le monde extérieur ».

Lama Thoubtèn Yéshé et Lama Thoubtèn Zopa Rinpoché, ensemble en tant que maître et disciple depuis leur exil en Inde, rencontrèrent leurs premiers étudiants occidentaux en 1965. En 1971, ils s’établirent à Kopan, un petit hameau situé près de Kathmandou au Népal.

A partir de 1974, les lamas commencèrent à voyager en Occident pour y enseigner, tournées qui aboutirent à la création de la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana. Lama Yéshé mourut en 1984, Osèl Hita Torres, sa réincarnation, naquit de parents espagnols en 1985.

monastere-dorje-pamo-lavaur-france-lama-yeshe

Lama Zopa Rinpoché

directeur spirituel de la FPMT

Lama Zopa Rinpoché, directeur spirituel de la FPMT, est la réincarnation de Kunsang Yéshé, un yogi nyingma d’origine sherpa connu sous le nom de Lama de Lawoudo. Rinpoché naquit en 1946 à Thami, non loin de la grotte de Lawoudo, dans la région du Mont Everest au Népal, où son prédécesseur avait médité pendant les vingt dernières années de sa vie.

Rinpoché rencontra Lama Yéshé, qui devint son maître le plus proche, dans le camp de réfugiés tibétains de Bouxa Douar, dans le Bengale Occidental. En 1967, les deux lamas se rendent au Népal où ils établissent les monastères de Kopan et de Lawoudo. En 1974, Rinpoché commence à voyager à travers le monde avec Lama Yéshé, pour enseigner et établir des centres du Dharma. A la mort de Lama Yéshé en 1984, Rinpoché prit la responsabilité de la direction spirituelle de la FPMT qui a depuis lors continué à se développer.

monastere-dorje-pamo-lavaur-france-lama-zopa-rinpoche